Publié le Laisser un commentaire

Bilan des Journées du Matrimoine 2018

Après une 1ère édition en 2016, l’Association HF a coordonné l’organisation des Journées du Matrimoine 2018 en Normandie en septembre 2018, avec la collaboration de nombreux partenaires.

45 propositions, de toutes disciplines, ont créé l’évènement dans 37 lieux des 5 départements de Normandie.

Ces journées ont permis aux publics nombreux – 14 000 personnes – de découvrir ou de redécouvrir les grandes figures féminines de notre histoire régionale ou nationale, connues ou méconnues mais aussi de convier des artistes et intellectuel·le·s contemporain·e·s afin de contribuer à la reconnaissance de celles qui constitueront demain notre futur Matrimoine.

Téléchargez le bilan des JDM 2018

Publié le Laisser un commentaire

Revue de presse des JDM

LA CHAINE NORMANDE :

https://www.lachainenormande.tv/Replay/informations/Le-journal-en-image/Journees-Matrimoines-en-Normandie-gIPYRVOyNu.html

France 3 Normandie :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/journees-du-matrimoine-normandie-femmes-revendiquent-leur-heritage-culturel-1539586.html

RTL :

https://www.rtl.fr/girls/identites/journees-du-matrimoine-3-rendez-vous-a-ne-pas-manquer-7794755679

ACTU 76 :

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/journees-matrimoine-45-evenements-normandie-defendre-legalite-hommes-femmes_18439408.html

RELIKTO :

http://www.relikto.com/rozenn-bartra-de-hf-normandie-donner-aux-femmes-des-moyens-de-produire/

http://www.relikto.com/45-propositions-artistiques-pour-les-journees-du-matrimoine/

http://www.relikto.com/lecture-a-dsn-le-langage-comme-une-arme-contre-les-inegalites/

http://www.relikto.com/inegalites-femmes-hommes-dans-la-culture-que-pensent-les-directeurs-des-salles-normandes/

Radio HDR :

interview dans l’émission Blabla Mix du 10 septembre

https://www.radiohdr.net/2018/09/11/blablamix-les-journees-du-matrimoine/

Paris-Normandie :

https://www.paris-normandie.fr/loisirs/culture/article-HC13664892

https://www.paris-normandie.fr/region/au-havre-le-fort–fait-sa-rentree-avec-la-fete-du-quartier-de-tourneville-samedi-8-septembre-2018-NB13657569

https://www.paris-normandie.fr/region/petit-couronne–l-eglise-saint-aubin-et-le-musee-corneille-ouverts-au-public-pour-les-journees-du-patrimoine-DB13658478

La Manche Libre :

https://www.lamanchelibre.fr/actualite-582625-journees-du-matrimoine

OUEST FRANCE :

https://www.ouest-france.fr/normandie/journees-du-matrimoine-l-idee-est-de-valoriser-toutes-les-femmes-5966573

Et aussi partout en France !

La Croix :

https://www.la-croix.com/Culture/QUIZ-Journee-matrimoine-Connaissez-vous-femmes-contribue-lheritage-culturel-francais-2018-09-13-1200968564

NEON :

https://www.neonmag.fr/interview-matrimoine-512661.html

Sortir à Paris :

https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/90486-les-journees-du-matrimoine-en-2018-a-paris

20 minutes :

https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2335967-20180913-journees-matrimoine-rappelons-femmes-existe-milieu-culturel-architectural

Publié le Laisser un commentaire

Rapport HCE : Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture – Acte II : après 10 ans de constats, le temps de l’action

>> Retrouvez le rapport dans son intégralité : http://bit.ly/2Gi3OGz

Le Haut Conseil à l’Egalité a remis le 16 février 2018, à Françoise NYSSEN, Ministre de la Culture, son rapport : « Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture – Acte II : après 10 ans de constats, le temps de l’action », dans le cadre du Tour de France de l’égalité femmes-hommes, lancé par Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Si c’est par le secteur de la culture qu’est arrivée, la vague de mobilisation et de dénonciation inédite des violences faites aux femmes, c’est que les inégalités entre les femmes et les hommes y sont particulièrement flagrantes. Majoritaires sur les bancs des écoles d’arts, les femmes disparaissent avec le temps :

• 97% des groupes programmés par les grands festivals de musique sont composés exclusivement ou majoritairement d’hommes ;
• 85% des expositions-hommage dans les grands lieux d’exposition sont dédiées à un homme ;
• 72% des avances sur recette du Centre national du Cinéma vont à des projets menés par des hommes ;
• depuis sa création il y a 70 ans, le festival de Cannes a décerné 1 palme d’or à une femme ;
• aucune femme ne dirige un théâtre national ou l’un des 7 Centres nationaux de création musicale ;
• le Panthéon compte 4 femmes et 72 hommes ;

Après 10 ans de petits pas, la ministre Françoise NYSSEN a fait la semaine dernière des annonces inédites qui témoignent d’un engagement déterminé à faire reculer les inégalités, en engageant le Ministère sur une démarche d’éga-conditionnalité, en prévoyant des malus financiers pour les organisations qui ne feront pas progresser la place des femmes dans leur programmation et leur direction, selon des objectifs chiffrés à définir.

Cette démarche, promue par le Haut Conseil depuis 2014, repose sur l’idée que les financements publics – 20 milliards d’euros par an dans le secteur de la culture – ne peuvent alimenter des pratiques inégalitaires.

Le HCE se réjouit que les échanges réguliers avec le ministère de la Culture aient déjà pu porter leurs fruits et encourage à aller plus loin pour opérer un changement d’échelle. La démarche d’éga-conditionnalité des financements pourrait être généralisée à l’ensemble de la politique culturelle et l’ensemble des enjeux relatifs à l’égalité femmes-hommes, c’est-à-dire :

• au-delà de la programmation : en amont, à l’accès aux aides à la création (en particulier au CNC et au Conseil national du livre) et en aval, à l’accès aux récompenses (nominations à Cannes, Angoulême, etc.) ;
• à la question de l’image des femmes dans les productions culturelles, avec des objectifs chiffrés pour lutter contre les représentations dénigrantes, dégradantes ou violentes des femmes – comme le fait le CSA avec les chaînes de télévisions depuis 2014 (en priorité, au CNC/fonds jeux vidéo) ;
• à la question de la mémoire de la contribution des femmes à l’histoire des arts – ce que l’on appelle le « matrimoine » – en érigeant un musée national de l’histoire des droits des femmes.
De manière complémentaire, le Ministère de la Culture pourrait lancer un plan de sensibilisation aux stéréotypes de sexe pour l’ensemble du secteur et demander à toute organisation percevant des financements, de communiquer sur les numéros d’écoute et d’orientation pour les victimes de violences (3919 notamment).

Pour y parvenir, il faudra en passer par la déconstruction de la notion de talent, aujourd’hui critère absolu de sélection, trop souvent présenté comme naturel, alors qu’il est le fruit d’une construction sociale. En raison du sexisme, les femmes ne reçoivent pas la même formation, n’ont pas accès aux mêmes réseaux ni aux mêmes moyens pour créer une œuvre, ne disposent pas du même temps pour préparer une exposition ou pour répéter. « On ne nait pas génie, on le devient », disait Simone de Beauvoir. A moyens égaux, le talent le sera aussi !

Publié le Laisser un commentaire

Edito

 L’égalité entre les femmes et les hommes nécessite une revalorisation de l’héritage des femmes.

 Notre héritage culturel commun est composé de notre Patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre Matrimoine (ce qui vient des mères). En réhabilitant la notion de Matrimoine et les femmes qui le composent, le Mouvement HF souhaite valoriser la mémoire des créatrices et intellectuelles en contribuant à la transmission et à la visibilité des œuvres de celles qui nous ont précédées. Il s’agit aussi de faire émerger et de construire notre matrimoine à venir, en permettant de reconnaître les artistes contemporaines.

 À l’instar des célèbres Journées Européennes du Patrimoine,  le Mouvement HF associe dans plusieurs régions au niveau national les collectivités publiques, les institutions culturelles, les équipes artistiques, les acteurs et actrices de la société civile… pour organiser les Journées du Matrimoine, chaque année en septembre depuis 4 ans.

Après une 1ère édition en 2016, l’association HF Normandie et l’ensemble de ses partenaires contribuent à leur mise en œuvre les samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018.

45 propositions, de toutes disciplines, créeront l’évènement dans 37 lieux des 5 départements de Normandie.

Parmi les partenaires qui accueilleront ces projets : le MuMa, l’IMEC, la Réunion des Musées Métropolitains, le Musée National de l’Education, plusieurs sites patrimoniaux, structures culturelles, collectivités publiques, et de nombreuses équipes artistiques…

Découvrez ou redécouvrez les grandes figures féminines de notre histoire régionale ou (inter)nationale, connues ou méconnues, parmi lesquelles : la chorégraphe Pina Bausch, la révolutionnaire Olympe de Gouges, les artistes peintresses et sculptrices – dont l’illustre Yvonne Guégan, Camille Claudel, Artemisia Gentileschi, Nadia Léger – la mythique Cassandre, les femmes de lettres – Simone de Beauvoir, Anne-Marie Du Boccage, Judith Shakespeare -, les compositrices Claude Arrieu, Elsa Barraine, Mel Bonis, la célèbre Simone Veil, les femmes de science – dont la sage-femme Madame du Coudray, les religieuses Augustines de l’Hôtel-Dieu de Rouen -, ou encore la pêcheuse d’anguille Joséphine des Marais…

Les Journées du Matrimoine seront aussi l’occasion de convier des artistes et intellectuel·le·s contemporain·e·s, telles que la journaliste et écrivaine Laure Adler, la philosophe Geneviève Fraisse, la physicienne et polytechnicienne Claudine Hermann, des compagnies et artistes de la région – dont La Piccola Familia, M42, Dodeka, Acid Kostik, Cécile Raynal…, et d’ailleurs – Jeanne Brouaye, Okto, Konfiské(e), le collectif TDM… –  pour rendre hommage (ou femmage !) à l’héritage des femmes de notre matrimoine avec sérieux, humour ou émotion.

Osez le Matrimoine ! Réappropriez-vous un héritage culturel plus égalitaire !